Hyperhidrose - causes, symptômes, diagnostic, traitement

Hyperhidrose ou, comme il est de coutume dans la pratique médicale, une transpiration abondante ne dépend pas de divers facteurs physiques, notamment une surchauffe, une activité motrice accrue, une température ambiante élevée, etc., car la transpiration est un processus physiologique de dans le corps humain constamment. Protéger le corps de l'hyperthermie ou de la surchauffe et contribuer au maintien de l'homéostasie en évaporant la sueur de la peau, refroidissant ainsi la surface du corps et abaissant sa température.

Hyperhidrose - symptômes (signes)

L'hyperhidrose, en tant que violation, se traduit par une intensification excessive du processus de transpiration, ainsi que par un changement de l'odeur de la transpiration, qui devient fétide. La transpiration abondante peut être générale, dans laquelle le processus se produit sur toute la surface du corps humain et s'accompagne de troubles fonctionnels du système endocrinien, du système nerveux et d'un certain nombre de maladies infectieuses et d'hyperhidrose locale, dans lesquels la transpiration est exprimée dans les parties locales du corps - paumes, plantes, dans les régions axillaires, dans le coude et les genoux se plient, en raison d'une excitabilité légèrement accrue de tout le système nerveux.

L'hyperhidrose provoque souvent une gêne très grave chez les personnes, qui a un impact négatif sur la qualité de leur vie et les contraint à subir une tension nerveuse constante. Encore plus de sueur provoquant ainsi un cercle presque vicieux.

Hyperhidrose - les causes de la maladie

La transpiration est un mécanisme naturel qui aide à refroidir le corps et à éliminer les excès de liquide, les produits de décomposition, les substances toxiques et le métabolisme des sels d'eau. Les plus grandes glandes sudoripares sont situées sur la paume des mains, la plante des pieds et les aisselles. Selon la composition chimique, la transpiration est composée à 98-99% environ d’eau contenant diverses impuretés de sels - phosphates, chlorures, sulfates de potassium et de sodium, ainsi que d’autres substances organiques. La concentration en secret n’est pas la même pour toutes les personnes et, par conséquent, l’odeur de sueur inhérente aux personnes est individuelle. La sécrétion des glandes sébacées et des bactéries situées sur la peau est mélangée à la composition de la sueur.

L'hyperhidrose est un autre symptôme de maladies somatiques, neuropsychiques ou une conséquence du non-respect des règles ordinaires d'hygiène personnelle. Cliniquement, il se distingue en primaire et secondaire.

L'hyperhidrose primaire survient principalement pendant la puberté chez 1% des personnes. Le secondaire est une conséquence de maladies somatiques, endocriniennes ou neurologiques. Identification des facteurs qui déterminent le traitement ultérieur. Au cours de laquelle, tout d'abord, il est nécessaire d'exclure les maladies endocriniennes, tumorales et infectieuses. La régulation de la transpiration est assurée par le système nerveux autonome, responsable de la circulation sanguine, du métabolisme, de l'excrétion et de la reproduction.

Il est divisé en parasympathique et sympathique - régulant les processus de transpiration. Avec l'hyperhidrose, son fonctionnement normal change, ce qui entraîne une perturbation des glandes sudoripares et, par conséquent, au moindre excitation, le corps est immédiatement recouvert de sueur.

Hyperhidrose - méthodes de traitement

La principale méthode de lutte consiste à respecter scrupuleusement les règles d'hygiène personnelle: prendre une douche chaque jour, se laver les pieds et les mains et les essuyer. Utilisez des déodorants pour éliminer les odeurs de transpiration.
Il est déconseillé de porter des vêtements, des sous-vêtements et des chaussettes en tissus synthétiques. Changer les sous-vêtements aussi souvent que possible. Il est nécessaire d’exclure ou de limiter dans le régime les aliments épicés, les aliments trop chauds, la nicotine, l’alcool, le café.

Si la transpiration abondante n'est pas un symptôme de la maladie sous-jacente, les éléments suivants sont utilisés dans le traitement:

* un traitement médicamenteux;
* méthodes physiothérapeutiques;
* anti-transpirants;
* méthodes psychothérapeutiques.

Les méthodes chirurgicales de guérison présentent un certain risque, auquel il ne faut recourir qu'après un traitement conservateur, s'il s'avère inefficace.

Loading...